Hadopi censurée par le Conseil Constitutionnel : pourquoi?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le projet de loi Création et Internet adopté le 13 mai 2009 par le Parlement prévoyait la création d’une Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi).
More...
Cette instance était chargée de la mise en oeuvre d’une “riposte graduée” allant jusqu’à la suspension de l’abonnement en cas de récidive pour les auteurs de téléchargements illégaux. C’est ce volet qu’a invalidé le Conseil constitutionnel, estimant que seules les instances judiciaires, et non une simple autorité administrative, pouvaient décider de couper l’abonnement. “Cette autorité ne dispose plus que d’un rôle préalable à une procédure judiciaire”, a précisé le Conseil, qui insiste sur la nécessité de limiter le nombre d’infractions, très nombreuses, dont les autorités judiciaires seront saisies. De plus, il a estimé contraire à l’article 9 de la Déclaration de 1789 (principe de la présomption d’innocence) le fait que seul le titulaire du contrat d’abonnement à internet pouvait faire l’objet des sanctions instituées. Les Sages ont également souligné que “la liberté de communication et d’expression [...] implique la  liberté d’accéder à ces services de communication au public en ligne”.

Références :
- Décision n° 2009-580 DC du Conseil constitutionnel du 10 juin 2009 - ” Loi favorisant la diffusion et la
protection de la création sur internet” - Voir le document

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/2009/decisions-par-date/2009/2009-580-dc/decision-n-2009-580-dc-du-10-juin-2009.42666.html

- Communiqué de presse du ministère de la Culture du 10 juin 2009 - “Création et Internet : Christine Albanel reste ‘confiante et déterminée’”

En revanche, le Conseil a validé la partie du dispositif qui permet à l’Hadopi d’envoyer des messages d’avertissement aux fraudeurs.

______________
Gérard HAAS
Avocat à la Cour


HAAS Société d’Avocats

87, Bd de Courcelles
75008 PARIS
Tel : 01 56 43 68 80
Fax : 01 40 75 01 96
www.haas-avocats.com
www.jurilexblog.com

Ces documents peuvent être confidentiels, couverts et protégés par le secret professionnel prévu et sanctionné par les dispositions des articles 226-13 et suivants du Code pénal. Si vous n’êtes pas le destinataire de ces documents, nous vous remercions de bien vouloir nous prévenir immédiatement en nous appelant au 33.1 56.43.68.80. Par ailleurs, et malgré toutes les précautions prises pour éviter la présence de virus dans nos envois, nous vous recommandons de prendre, de votre coté, les mesures permettant d’assurer la non introduction de virus dans votre propre système informatique.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »